Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 05:50

Coulemelles  ou lépiotes élevées (ne pas confondre avec la coucoumelle ou amanite vaginée)

Eh bien non, je ne vous dirai pas précisément où cette photo a été prise, un bon coin à champignons, ça ne se révèle pas. Toujours est-il que c'est en Bourgogne...

coulemellesRR.jpg

Comme on peut le voir sur cette image, la cueillette tient à peine sur un journal largement ouvert. Il s'agit de coulemelles, ou lépiotes élevées, qui encore jeunes ne sont pas totalement déployées, et donc particulièrement fraîches ce qui est préférable pour la consommation. Le chapeau de ce champignon comestible peut atteindre 30 cm de diamètre et le pied fibreux une hauteur du même ordre, mais celles rencontrées hier étaient plutôt de l'ordre des 20 cm, ce qui est suffisant pour les distinguer des petites lépiotes dont certaines sont très toxiques voire mortelles : Il ne vaut jamais récolter une lépiote de moins de 10 cm, ainsi, avec cette précaution,  on peut se régaler tranquillement, ce que nous avons fait hier soir. Ce matin, je suis encore en pleine forme pour rédiger cette article ce qui démontre que les champignons n'étaient pas vénéneux !

Donc on ne mange pas les petites lépiotes !

Les coulemelles, je les prépare de manière toute simple : sautées à la poêle dans un peu d'huile d'olive avec un peu d'ail, du sel et du poivre. Un peu dorées, elles sont encore meilleures. Comme beaucoup, ces champignons perdent énormément de volume à la cuisson, ils réduisent d'au moins cinq fois. Le pied ne se mange pas, mais comme la peau très fine était difficile à enlever, je l'ai finalement laissée, ce qui n'a pas nui à la dégustation. Si la récolte est modeste, préparez la en omelette. Si elle est abondante, elle devient un plat principal, riche en fibres, vitamines et sels minéraux, et assez rassasiant. 

Mais en matière de consommation de champignons, bourguignon ou non, il est une règle absolue : ne pas manger ce dont on n'est pas absolument sûr. En cas de doute, renoncer à la dégustation, ou se faire conseiller par un spécialiste

Les coulemelles ont une chair assez ferme, très parfumée, et il se dit qu'elles sont aussi particulièrement riches en protéines.

Comme je le disais en préambule, je ne révélerai pas mon coin, mais il faut savoir que ce champignon est assez commun dans ce que nous appellerons la terre des galvachers...

anost-coulemellesgite--2-R-copie-1.jpg

Légende de la photo : Ne manger que les coulemelles de grande taille et en cas de doute renoncez à déguster. Cette image est celle d'une précédente récolte. 

      Voir aussi : http://labourgognereveleedarnaud.over-blog.com/article-sais-le-village-d-anost-en-morvan-115554525.html

      Voir aussi : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article

commentaires

Pascal Chabriel 26/09/2013 23:41

Ado en solo mode troglo même Manu! Dominique tu prouves à quel point il est bon de ne pas se laisser avaler dans le confort douteux d'un canapé. Avec ou sans bicycle, qu'il soit de route ou tous
chemins Olivier. Vive la coulemelle !!!

labourgognereveleedarnaud 28/09/2013 06:34



Belle envolée !



olivier legrand 23/09/2013 09:21

Le top en effet !!! mais quand même il manque un bon VTT....

labourgognereveleedarnaud 24/09/2013 05:25



je lis ton commentaire en dernier, lis ma réponse précédente


le vtt n'est pas adapté à la cueillette des champignons, car après un chemin trop cahoteux  on risque de rapporter à la maison de la bouillie de champignons


par contre on peut récolter les châtaignes



manu 23/09/2013 09:01

Miam miam. J'en ai la babine dégoulinante. Ho oui Pascal que de bons souvenirs ces vacances d'ados en solo. Durant 8 jours quel programme ! jouer aux Echecs du soir au matin, footing et
champignons, pas de tv ni d'ordi ni de gsm, la belle vie !

labourgognereveleedarnaud 24/09/2013 05:22



j'imagine bien cette belle vie, sans vélo en titane, mais c'est le principal en toute amitié !



Pascal Chabriel 22/09/2013 20:54

Belle récolte pour un bon repas !

Je me rappelle de plusieurs récoltes équivalentes dans le limousin où nous avions passé une semaine de vacances Emmanuel et moi.
Ce champignon n'était visiblement pas au menu des locaux car nous en trouvions en grand nombre sur le bord des routes.
Pour ne pas entamer notre piètre budget ces grandes lépiotes avaient intégralement remplacé la viande de nos repas et pour unique légumes nous profitions des chataignes glânées un peu partout.
Les intestins d'Emmanuel s'en souviennent encore.
Bise des blases.

labourgognereveleedarnaud 24/09/2013 05:20



Très intéressante évocation que celle de deux aventuriers se  nourrissant sur le bord du chemin


C'est vrai que ce champignon semble boudé par la population locale peut-être plus avide de cèpes ou de girolles. Tant mieux pour ceux qui connaissent la coulemelle qui est savoureuse et point non
négligeable reconnaissable à coup sûr à condition de respecter la règle des 10 cm


Actuellement les châtaignes commencent tout juste à tomber, bientôt il faudra faire attention de ne pas rouler dessus à vélo avec des pneus trop fins. Je vois que tu es toujours écolo !



Présentation

  • : La Bourgogne révélée d'Arnaud
  • La Bourgogne révélée d'Arnaud
  • : Auteur d'un blog sur le "Mexique révélé" mais aimant aussi la Bourgogne, région tellement française, il me fallait bien créer une page particulière à propos du paradis des gastronomes, des amoureux de la nature et du patrimoine. L'ancien journaliste que je suis trouve là le moyen de renouer avec ses anciennes rubriques. Dominique Arnaud
  • Contact

Recherche