Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 04:41

radar-progres.jpg

Copie d'écran du site http://www.leprogres.fr

La peur du gendarme est devenue la peur des automates verbalisateurs...

 

Il y a des choses qui me mettent de mauvaise humeur ! Par exemple d'apprendre, par le Journal de Saône-et-Loire, qu'un nouveau radar embarqué, dans une voiture banalisée, va dès juin piéger encore davantage les automobilistes de Bourgogne et d'une vingtaine de départements français. Certes les contrôles routiers sont nécessaires, mais les automobilistes, de plus en plus, ont l'impression d'avoir le permis en sursis et d'être pris pour des vaches à lait. Et aussi, simple contrevenants, d'être parmi les délinquants les plus pourchassés.

Ce n'est peut-être qu'une impression mais ayant ces temps derniers traversé la France en voiture, du Nord au Sud et d'Est en Ouest, j'ai été étonné de ne jamais voir un képi au bord de la route, comme si la gendarmerie avait confié tout le boulot de la sécurité routière à des machines sophistiquées.

Pendant ce temps-là, les méfaits se multiplient en France : vols, agressions, meurtres. Suffit de lire la presse... Les routes ne sont plus sûres, les chauffards brûlent les stops et franchissent les lignes blanches, mais il n'y a pas grand monde, apparemment, pour constater ces actes répréhensibles. Autrefois, quand les gendarmes arrêtaient les auteurs d'un excès de vitesse, ils en profitaient pour vérifier le permis, la carte grise, l'état d'alcoolémie, et des pneus, contrôles qui ne sont plus opérés évidemment par les radars automatiques qui se content de taxer des conducteurs prudents ayant dépassé d'un kilomètre heure la vitesse limite, donc sans la modération qu'aurait eu un « verbalisateur » à visage humain.

On dit que la peur du gendarme est salutaire, encore faudrait-il la voir, cette maréchaussée !

Pour revenir à la Saône-et-Loire, signalons à l'entrée sud de Marmagne un radar fixe particulièrement piégeant...

 

Correction : ces temps derniers, j'ai vu au moins une fois des gendarmes, sur une aire d'autoroute. Ils n'étaient pas en urgence, ils avaient garé leur voiture en stationnement interdit devant la porte de la station service, donc hors parking. Ils étaient venus acheter des bonbons et du soda. Mais leur bagnole mal garée, non banalisée, n'était pas un bon exemple pour les usagers de la route. Sans autre commentaire.

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 05:32

En matière de randonnée à vélo, le truc du jour, c'est de choisir le dimanche matin, quand il n'y a ni camions, ni beaucoup de voitures, pour emprunter les routes à grande circulation.

Je me suis donc offert ce dimanche la balade Autun-Château-Chinon sur la bien roulante (malgré quelques aspérités) D 978, soit 72 km aller-retour, occasion d'admirer de beaux paysages bucoliques et forestiers,

RANDO-VERS-CHATEAU-CHINON--2-R.jpg

Paysage bucolique du Morvan

et même de plaisants horizons montagneux. Les villes que relie cette D 978 possèdent de quoi combler le touriste exigeant. J'aime particulièrement, d'Autun, les monuments romains, sans oublier la cathédrale Saint-Lazare.

autunbaladediversmonumentsàvélo (33)R

L'une des portes romaines d'Autun, dite de Saint-André

A Château-Chinon, capitale du Morvan qui se trouve à la frontière des bassins de la Loire et de la Seine, il ne faut manquer ni le panorama du Calvaire, ni le musée du Septennat

Sacree-image-au-musee-de-Chateau-ChinonR.jpg

Au musée du Septennat

car ce gros bourg est l'ancien fief du président François Mitterrand dont l'image accueille le visiteur à l'entrée de la ville.

Faire cette balade cycliste représente un bon entraînement dans la mesure où la route très pentue n'offre pas de difficultés majeures.

Au départ d'Autun, (à partir de la Celle-en-Morvan) on trouve d'abord une longue côte à 5% jusqu'à Arleuf. Ça redescend ensuite jusqu'à la vallée de l'Yonne

RANDO-VERS-CHATEAU-CHINON--3-YONNER.jpg

L'Yonne au pied de Château-Chinon

pour remonter jusqu'à Château-Chinon. Au retour, la seule côte notable est celle de la vallée de l'Yonne jusqu'à Arleuf, avec un pourcentage du même ordre que dans l'autre sens. En tout 800 mètres de dénivelée, de quoi se préparer à des cols plus sérieux. Parlons aussi des descentes : comme elle ne sont pas trop vives, on peut s'y lâcher un peu...

Les autres jours de la semaine, il est plus agréable d'utiliser le réseau secondaire, par exemple vers le Haut-Folin...

Voir aussi ce blog : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

 

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 16:36

Au centre du Monde

 

autunbaladediversmonumentsàvélo (42)RQuelle idée ! Pourquoi avoir élu Autun au point d'y installer nos pénates ? Eh bien ! Je vais vous le dire. Parce que Autun est à la fois un centre et au centre.

- Un centre parce que cette petite sous-préfecture offre tous les avantages d'une ville-centre sans les inconvénients d'être entourée d'une périphérie, qu'on y trouve tout pour vivre, sans même avoir besoin d'une voiture.

 - Au centre, parce que, à équidistance du Nord et du Sud de la France, elle est un vrai sourire en Bourgogne, située entre les monts boisés du Morvan, qui lui servent d'écrin, et les vignobles les plus prestigieux, célèbres dans le monde entier.

 De retour dans la cité deux fois millénaires, j'en ferai un point de départ pour vous raconter encore quelques merveilles de l'ancien duché avec un chauvinisme d'autant plus étonnant que je ne suis pas un enfant de ce pays.

 Vous avouerai-je un trait de caractère chez moi ? Alors que beaucoup vont vers ce qu'ils aiment, moi je préfère inconditionnellement aimer où mes pas m'ont porté, car au Monde, tout mérite un regard, puisque tout ce Monde est nôtre.

 

A propos de la météo

 

sommantR.jpgComme d'aucuns le savent, je reviens d'un long séjour au Mexique. J'ai été abreuvé et nourri de soleil, jusqu'à de délicieuses indigestions ! Et me voilà en Bourgogne par un temps froid exceptionnel au mois de mai. Phébus joue à cache-cache avec les nuages et il gagne tout le temps ou presque. De dépit, ces derniers pleurent toutes les larmes de leurs corps moutonneux, et l'averse nous perce les os.

Malgré tout, je prends grand plaisir, sous un pull, une veste et un ciré, à me balader à vélo dans la campagne et à travers les bois. Et j'arrive à voir, entre les gouttes, que la nature y est plus magnifique que jamais, les ruisseaux chantent plus fort que d'habitude, l'herbe est plus verte, les boutons d'or plus dorés, et les vaches s'en gavent.

Chantons sous la pluie amis bourguignons !

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 10:27

Attraper la dengue au retour de chez les Aztèques, ce serait un comble !

lac brandonMONTAGE

L'été revient en Saône et Loire

mais pour l'instant pas de risque d'attentat

à la pudeur...

 

Alors qu'on se « les » gèle encore fin d'avril, pas de risque d'attentat à la pudeur car il est déconseillé de se découvrir d'un fil, le Journal de Saône-et-Loire consacre deux bonnes pages aux risques que le réchauffement climatique fait courir à la santé humaine. Et ces risques ne sont pas dérisoires. Outre celui des allergies provoquées par la progression de l'ambroisie, le journal nous promet quelques maladies tropicales comme le chikungunya présent à la Réunion, la dengue, dont les vecteurs sont des moustiques, ainsi que la maladie de Lyme, transmise par des tiques qui adorent la chaleur... Bientôt, on nous annoncera quelque épidémie de malaria ou paludisme, avant que l'on ne nous alarme avec quelques mouches tsé-tsé qui transmettent la maladie du sommeil. Bonne occasion de faire une sieste sudiste.

Ainsi, dans notre belle Bourgogne, quand il fait froid et humide, tout le monde râle, et dès que ça se réchauffe, on nous promet les fléaux d’Égypte.

Eh bien, je vais vous dire mon sentiment. Moi qui revient du Mexique où je n'ai pas attrapé de maladie tropicale, sinon le goût heureusement modéré de la tequila, je ne vais quand même pas tomber malade dans le vignoble bourguignon et sur les hauteurs du Morvan. Il y a là assez de bon vin et d'air pur pour me vacciner contre tout problème local ou exotique. Gardons le moral, je ne sais pas si le climat change vraiment, mais ce qui est sûr, c'est que les beaux jours reviennent !

 


Pour changer de climat : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 18:01

Premières balades en Morvan

(Voir article précédent)

Les retrouvailles cyclistes annoncées n'ont pas été des paroles en l'air, car dès le premier matin à Autun, j'étais en selle, soleil radieux, mais temps frais, pour monter à la croix de la Libération : un vrai bonheur que de revoir le paysage sur une ville riche en monuments romains et médiévaux, et dont le lac du Vallon miroitait merveilleusement.

IMG 0057

Le panorama d'Autun

Ce matin, les jambes me démangeaient encore : départ à 6 h 30 pour le toit du Morvan, le Haut-Folin. Temps gris et calme favorable au vélo, j'ai adoré au sommet, à 902 mètres au dessus de la mer, le petit casse-croûte avec d'entamer la descente, très agréable dans les faux-plats qui permettent de foncer un peu sans se fatiguer.

vers haut folinR

En redescendant du Haut-Folin (avant Arleuf)

Je ne parlerai pas de performance sportive même si, quand on a 2/3 de siècle, se taper près de 60 bornes le matin avec un joli « col » n'est pas si mal que cela.

vers haut folin (4)FRR

Une forêt à respecter

En montant, j'ai beaucoup pensé à la magnifique forêt du Morvan qui paraît il est gravement menacée par des projets d'exploitation du bois de grande ampleur. J'espère bien qu'il n'y aura pas trop de dégâts, et que les plantations massives seront opérées.

Pour conclure, une petite remarque. Sur la route du Haut-Folin, il y a des nids de poule dans le macadam. Pensez-vous qu'ils aient été rebouchés par les services compétents ? Que nenni ! Mais ils ont été signalés sur le sol, à la peinture, une riche idée, au lieu de barbouiller le sol, travaux qui ont un coût, on aurait mieux fait de boucher les trous avec un peu d'enrobé, non ?

 

Pour changer de climat : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 23:16

Retrouvailles cyclistes en Autunois-Morvan

 

En ce moment de transition, les blogs font le lien entre notre prochain départ du Mexique et notre imminent retour en Bourgogne. Vous avouerai-je que le cycliste impénitent que je suis va regretter les belles côtes urbaines et les montagnes proches de Cuernavaca où au petit matin, il est si agréable de pédaler vers les villages pittoresques. J'éprouverai donc bien de la nostalgie, car c'est dur de quitter la terre aztèque si accueillante, mais je sais bien que la Bourgogne sait aussi sourire au promeneur invétéré. Alors je vous dis mon programme cycliste, un blog est fait pour la confidence, dès que je serai dans la région d'Autun : d'abord retrouver la sensation de rouler sur du plat, car j'ai complètement oublié au Mexique l'ivresse du 50/13... Les mordus comprendront. Aller faire un tour du côté d'Arnay-le-Duc...A belle cadence...

velo-rando-haut-folin--5-R6.jpg

Lac sur la route du Haut Folin, mais baignade absolument prohibée.

Et puis ensuite retrouver les plus belles côtes de l'Autunois-Morvan : d'abord un pèlerinage à la Croix de la Libération, 300 mètres au dessus de la ville d'Autun, magnifique parcours en forêt. L'essentiel de la montée est à 8% et ça promet donc une bonne remise en jambes sur le vélo de course. Ensuite, un petit tour sur le toit du Morvan, le Haut-Folin, à 902 mètres d'altitude, soit une dénivelée au départ d'Autun de plus de 600 mètres, mais il n'y a que les derniers kilomètres qui soient un peu raides. Et ensuite, la grimpée au fameux mont Beuvray, à Bibracte ville éduenne deux fois millénaire donc, à environ 830 mètres, je ne sais plus, mais la rampe des deux côtés, est particulièrement sévère. J'y verrai peut-être monsieur le Ministre ?

Et ensuite un petit triathlon au lac d'Autun, mais ceci est une autre histoire !

Alors je serai prêt pour l'Aigoual, hein fils ?

 

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 11:29

Imaginez, amis de Bourgogne et d'ailleurs, qu'on vienne creuser au pied de nos monuments historiques, par cupidité, pour trouver de l'or et de l'argent, qu'on vienne polluer et empoisonner nos plus beaux sites naturels, mettre du cyanure et du mercure en Camargue, en Baie de Somme, dans la Vanoise, qu'on viennent déstabiliser le mont Beuvray et sur le bord de l'Arroux, le temple de Janus à Autun.

xochicalco2013--6-R.jpg

 

Les fameux serpents à plumes de Xochicalco, au patrimoine mondial de l'Unesco

 


Eh bien, amis, c'est ce qui menace au Mexique, d'où la protestation de la population qui s'est encore exprimée hier, notamment à Cuernavaca

Toutes les informations ici. N'hésitez pas à diffuser ce lien : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/article-la-pyramide-de-xochicalco-menacee-par-un-projet-de-mine-d-or-et-d-argent-117126544.html

LA CREATION D'EMPLOI n'est pas une raison suffisante car si la mine représente quelques centaines d'emploi, c'est la destruction de la vie agricole et de la vie tout court qui menace dans l'état de Morelos, grenier à riz, à canne à sucre et à maïs!

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 01:17

Le-sommet-du-mont-Beuvray-R.jpgQuand je suis arrivé en Autunois, le mont Beuvray m'a été présenté comme un des lieux les plus idylliques du Morvan, un lieu qui ravit le cœur et l'esprit. J'y suis donc allé plusieurs fois, et je n'ai jamais été déçu, mon seul regret restant de pas encore le connaître en hiver, sous un épais manteau de neige.

Alors pourquoi le mont Beuvray, relief modeste ne dépassant que de peu les 800 mètres d'altitude ? D'abord parce qu'il offre, de la pelouse sommitale, de plus belles perspectives que son grand frère le Haut-Folin. Du belvédère, la panorama sur la vallée fait rêver et comprendre pourquoi les Eduens occupèrent cette cime, bien avant l'invasion romaine. Ensuite parce que, grâce aux fouilles entreprises, resurgissent des histoires passionnantes qui à partir de la cité ancienne de Bibracte, racontent aussi la création de la cité romaine d'Autun. Enfin parce que la vivacité des pentes en rendent l'ascension plus sportive, tant pour le marcheur que pour le cycliste.

Ce n'est donc pas pour rien qu'Arnaud Montebourg a créé la tradition d'une grimpette annuelle,au coeur du printemps, entouré de ses amis politiques, espérant peut-être en faire une seconde roche de Solutré, si chère à François Mitterrand.

Toujours est-il que les humains, élus ou non, sont toujours bien inspirés quand ils vont chercher la vérité au sommet des montagnes. Aussi modestes soient-elles, elles nous rapprochent toujours du firmament, et en ce moment, quand l'air vicié se respire un peu trop souvent, quérir la pureté en altitude n'est pas forcément une mauvaise idée

Voir aussi : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 12:02


 

journal-.jpgFidèles lecteurs de ce blog, vous me pardonnerez de changer de ton aujourd'hui, alors que je me prépare, tout doucettement, à revenir vers la Bourgogne. Malgré l'éloignement, je n'aurai pas rompu le lien avec la France. L' Internet m'aura permis de garder le contact tant avec la famille qu'avec les amis. Et aussi avec l'actualité. Une actualité qui je vous l'avouerai me fatigue, me pèse de plus en plus, qu'il s'agisse du débat politique, souvent stérile, ou des affaires, qui sont montées artificiellement en épingle, et qui sont exploitées par les uns et les autres de manière éhontée.

Trop de polémique tue la liberté d'expression. Et la « crise » m’écœure quand je vois les banques faire des profits immenses dans les paradis fiscaux pendant qu'on continue à serrer la ceinture des plus modestes citoyens. J'étouffe ! Besoin d'un peu d'air.

Heureusement que, dans tout ce fatras, il est possible de remettre les pieds sur terre, grâce à la presse locale, que je connais bien, et qui elle aussi se feuillette facilement sur Internet, de surcroît en accès libre en ce qui concerne le Journal de Saône-et-Loire.

L'information qu'on y trouve, plus concrète, plus proche des gens, est comme un bain de fraîcheur, comme une balade à la campagne. Dans le journal du jour, j'ai découvert l'intérêt de la démocratie participative avec l'installation d'un conseil de jeunes au Creusot, les bénéfices de la gymnastique douce à Marmagne, la consultation du bon peuple d'Autun quant au réaménagement du centre de la ville, le sympathique relais des motards, près de la gare, la Fête du Livre place du Champ-de-Mars, les chantiers d'insertion d’Épinac, l'hommage rendu à un homme de bien originaire d'Anost, Jules Basdevant, et même la naissance d'une petite Coline à Montchanin, laquelle pèse 3,280 kg... Voilà du concret, du palpable, et qui fleure bon le quotidien. 

Vous avouerez que ça vaut bien les derniers rebondissements de l'affaire Cahuzac qui mettraient en danger le ministre Moscovici...

Alors amis Bourguignons, à bientôt, en Bourgogne...

Voir aussi : http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 02:13


Itineraire-5-plan-eau-vallon-autun--7-pecheR-.jpg

 

Petit poisson deviendra grand !

On dit aussi qu'en Saône-et-Loire

Il est des pêcheurs dont la gloire

Sur les berges de nos étangs

Sur les rives de nos rivières

Ou au bord des calmes canaux

N'est pas de tuer la silure

 

De la massacrer pour conclure

 

Au lieu de la remettre à l'eau

Vive ce no-kill des esthètes

Respectant carpes et brochets

Innocents comme ricochets

Leur grâce est digne des poètes !

 

LIRE AUSSI

 


Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article

Présentation

  • : La Bourgogne révélée d'Arnaud
  • La Bourgogne révélée d'Arnaud
  • : Auteur d'un blog sur le "Mexique révélé" mais aimant aussi la Bourgogne, région tellement française, il me fallait bien créer une page particulière à propos du paradis des gastronomes, des amoureux de la nature et du patrimoine. L'ancien journaliste que je suis trouve là le moyen de renouer avec ses anciennes rubriques. Dominique Arnaud
  • Contact

Recherche