Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 01:42

Actuellement, gravir le Haut Folin, point culminant de la Bourgogne à 901 ou 902 mètres d'altitude selon les auteurs, c'est surtout accomplir par les sentiers ou par les petites routes verdoyantes, une jolie balade en forêt, avec la frustration, en arrivant à la cime, de ne profiter d'aucun panorama.

vélo rando haut folin (4)R

Cela devrait changer puisque réapparaît dans l'actualité, par le biais du journal départemental JSL, le projet de tour panoramique rivalisant avec l'actuelle antenne de télédiffusion. Ce projet porté notamment par le Parc naturel régional du Morvan comprend aussi la création ou la rénovation d'itinéraires de ski et de VTT, tandis qu'est envisagée la création d'un espace de restauration, qui sera précieux car actuellement, pour éviter la fringale sur l'itinéraire, mieux vaut avoir quelques biscuits dans le sac à dos. Selon un chargé de mission du parc naturel, la tour sommitale devrait être construite en bois de douglas, dépasser le faîte des plus hauts arbres atteignant 30 mètres, et comporter une table d'orientation.

Le journal précité avait publié le 14 octobre une photo légendée ainsi : Le village d'Arleuf, visible du Haut-Folin, mais en fait ce n'est pas du Haut Folin que le village est actuellement visible, mais de ses pentes...

On mettra aussi cette information en parallèle avec le projet de construction d'éoliennes sur le site. Il faudrait que les moulins modernes soient assez éloignés pour ne pas le défigurer. Cependant, leur installation pourrait, c'est une idée que je lance, être complétée par un point d'information pédagogique sur les énergies renouvelables...

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 09:32

vaches près autun (3)RrLa Saône-et-Loire est avant tout un pays vert, de toute la gamme des verts, du plus clair au plus sombre, cimes de pins se mirant parfois dans les lacs bleus au fond de vallées riantes. Alors, quelle autre couleur apporte du contraste à ses paysages bucoliques ? C'est bien sûr le blanc uni, parfois légèrement crème de la vache charolaise, dont les troupeaux paissent en liberté dans les pâturages du bocage. Cette belle robe immaculée donne son identité aux paysages, et voici qu'elle pourrait être supplantée, progressivement par la vache limousine, de robe marron, acajou, et précisément « froment vif » pour les puristes.

Bien sûr la vraie charolaise a encore de l'avenir, mais croisement entre les deux races et même remplacement progressif de la race claire par la race plus sombre pourraient intervenir dans les décennies à venir.

La raison en est que la limousine, plus rustique explique le Journal de Saône-et-Loire, a besoin de beaucoup moins d'aide au moment du vêlage, et que mieux que la charolaise, elle se débrouille bien toute seule lors de la majorité des mises bas. De surcroît, avec la race limousine, les veaux sont plus vite sur pied et se débrouillent tout seuls pour trouver les pis nourriciers. En bref : moins de travail et moins de frais de vétérinaire, sans craindre pour la qualité puisque la viande de la limousine est au moins également réputée.

 

Voir aussi http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/



Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 06:40

Ce poème de mon ami Stef m'a ravivé les souvenirs d'une belle randonnée à vélo avec Manu sur la route des lacs du Morvan et notamment un paysage que j'ai plaisir à revoir en lisant ces vers : 

LE LAC

C'est un petit lac bleu perché entre deux monts,          

Seul et paisible, c'est un petit lac sans nom.      

C'est un petit coin de pureté et de rêve            

Sous les coups du tonnerre et le vent qui se lève,         

Que l'on appelle en vain et qu'on voit un matin,           

Comme ça, en se trouvant au bord du ravin     

Et que rien ne semble pouvoir vous retenir,      

Qu'un petit lac bleu qui vous attend sans frémir          

Du haut de vos soupirs et de votre tristesse,    

Où les âmes meurtries et les cœurs que l'on blesse       

Vont reposer.  C'est un petit coin plein de charmes     

Et calme et chaud où vont dormir toutes les larmes.

LAC-POUR-STEF.jpg

 


voir aussi ce blog : 

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Voir aussi ce blog :

 http://billetschroniqueslactureveleedarnaud.overblog.com/

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 17:22

Paray-le-Monial : grand pèlerinage au Sacré-Coeur et haut lieu touristique

 

paray-le-monial--15-R.jpg

La Bourgogne ne cessera jamais de nous étonner et de nous ravir. Après Vézelay sur sa colline éternelle dominant les coteaux, voici, pour un autre grand pèlerinage, une perspective différente, en fond de vallée. C'est Paray-le-Monial qui porte bien son nom.

paray-le-monial--25-R.jpg

Le regard prend du recul grâce au beau plan d'eau de la Bourbince, rivière du bassin versant de la Loire où se mire la basilique romane qui, dominant un superbe ensemble architectural, évoque plus de mille ans d'histoire.

Paray-le-Monial est une petite ville bien vivante, dont les rues commerçantes sont attrayantes avec leurs jolies boutiques, et dont l'atmosphère est imprégnée plus qu'ailleurs de la vie religieuse, même en dehors des grands rassemblements. Ainsi, lors de notre visite, se préparait une procession.

paray-le-monial--4-R.jpg

En arrivant à Paray-le-Monial, il est commode de se garer place de l'Europe et d'entrer en ville en se dirigeant vers un bon point de repère, la grosse tour Saint-Nicolas, clocher de l'ancienne église du XVe siècle se trouvant devant un autre bâtiment remarquable : l'hôtel de ville, belle demeure Renaissance de couleur dorée à la façade sculptée dont les bases remontent au XIVe siècle.

paray-le-monial--9-R.jpg

En prenant le chemin de la basilique, exemple d'architecture clunisienne, on ne peut manquer de pénétrer dans la Chapelle des Apparitions où se trouvent les reliques de Marguerite-Marie qui obtint là ses premières révélations, les apparitions du Sacré-Coeur de Jésus, la première étant ainsi décrite : Vision d'un cœur toujours présent, transparent comme un cristal, surmonté d'une croix, portant la plaie du Calvaire et la couronne d'épine. Un mystère illustré dans le chœur du sanctuaire. Poursuivant notre promenade, nous avons déjeuné fort bien (ma foi) à l'hôtel-restaurant de la Basilique, Basilique du Sacré-cœur dont le début de la construction remonte à la fin du XIe siècle et qui est à la fois sobre et élégante. Un très haut lieu de prière pour les fidèles, qu'accompagnent de remarquables bâtiments monastiques, plus récents, dont on admirera le cloître et son jardin riche de simples. A proximité, les ombrages du parc créent une cathédrale de verdure, non loin de la tour de l'ancien palais abbatial du XVe siècle.

paray-le-monial--13-r.jpg

Un patrimoine architectural remarquable est donc rassemblé sur quelques centaines de mètres et s'y ajoute un grand nombre de maisons anciennes qu'on détaillera à loisir

Il est enfin conseillé de visiter le musée eucharistique du Hiéron dont la perle est un chef d'oeuvre d’orfèvrerie monumentale dite Via Vitae. Non loin, une chapelle est consacrée à Claude La Colombière qui fut directeur de conscience de Marguerite Marie et fut canonisé par Jean-Paul II en 1992, ce pape étant venu en pèlerinage à Paray-le-Monial en 1986, donnant un nouvel essor au Message de Marguerite Marie Alacoque, en un lieu comblant les personnes éprises de spiritualité, et ravissant les simples esthètes.

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 11:51

POUR S'INITIER A LA BOURGOGNE : VINCENOT BIEN SÛR

En tant que nouveau Bourguignon, j'ai envie, aujourd'hui, de vous faire part d'une découverte personnelle : Pour vraiment ressentir ce que je pressentais de l'âme de ce terroir que je sillonne inlassablement, à pied et à vélo, il est un point de passage obligé, la lecture des œuvres d'Henri Vincenot ! Un point de passage obligé car cet écrivain régional disparu il y a un bon quart de siècle, mais toujours fort présent en librairie, possède une envergure au moins nationale, ne serait-ce que par l'excellence d'un style qu'épice, de surcroît, le truculent parler bourguignon.

vincenot.jpg 

Pour avoir flâné de Bibracte à Autun, j'ai déjà approché cette civilisation celtique, fort riche et bien antérieure à l'invasion romaine. Alors comment ne pas être subjugué par la belle histoire racontée par Vincenot dans « Le Pape des escargots », surnom d'un magnifique personnage, surnommé La Gazette, et qui parcourt les monts de Bourgogne, à l'ouest de Dijon, tel un druide logorrhéique délivrant un évangile très personnel, tel un prophète vieillissant .

Un visionnaire attendant la relève d'un jeune sculpteur merveilleusement doué, Gilbert, dont la pureté favorise l'inspiration quand il extrait, du bois précieux ou de la pierre brutes, les formes enfouies que recelaient ces matières premières... quand il rejoint ainsi en esprit le maître sculpteur de la cathédrale d'Autun, le fameux Gislebertus, signataire du célèbre tympan de Saint-Lazare. Son récit lui offre l'occasion de brosser avec amour des tableaux rustiques de la campagne, du vignoble, des hauteurs bourguignonnes, des hameaux perdus. Je ne pourrai que songer à lui au faîte du mont Rome ou sur les hauteurs d'Anost, terre des galvachers. Ces crêtes ne sont pas seulement constituées de rondes collines et des falaises abruptes, mais aussi d'une foule de clochers et de sanctuaires dont les pierres gravées sont éloquentes à qui sait les écouter.

Merveilleuse Bourgogne ! Après « Le Pape des escargots », j'aurais encore tout le monde de Vincenot à explorer, à commencer par « La Billebaude » !

livres-vincenotR-copie-1.jpg

 

voir aussi ce blog : 

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Voir aussi ce blog :

 http://billetschroniqueslactureveleedarnaud.overblog.com/

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 10:12

 

 

UNE BALADE CONVIVIALE AU MONT ROME PRES DE COUCHES

Les randonnées en Bourgogne réservent non seulement des surprises mais aussi d'étonnants changements d'atmosphère à quelques lieues de distance. En effet, qui vient de parcourir les profondes et désertes forêts du Morvan se sent en ambiance bien plus conviviale au départ de Couches qui, outre la présence du beau château de Marguerite de Bourgogne, fait apprécier, en ce début d'automne, les ors et les rubis des premières vignes.

BALADE-COUCHES-MONT-ROME-DRACYRR--16-.jpg

Le château de Dracy

 


A pied à partir de Couches, il est agréable de prendre la route de Dracy-les-Couches, à gauche après la gendarmerie. Après avoir admiré une belle maison à tourelle et gravi la pente à travers le vignoble, le promeneur parvient au chemin des Romains, voie Agrippa qui reliait Marseille à Boulogne-sur-Mer, à prendre à droite pour bifurquer rapidement à gauche, et descendre par le sentier balisé menant à Dracy dont on admire le château vigneron, de grande allure, où voisinent plusieurs époques, et dont les cuverie et cave sont fameuses.

Le village comporte maintes maisons typiques de vignerons et la belle petite église est curieusement perchée sur un socle rocheux.

De là, une étroite route monte très fort vers Mont Dracy, le sentier étant ensuite balisé jusqu'à Cromey-le-Bas : très forte descente pittoresque du chemin zigzagant parmi les amoncellements de pierres moussues. Une nouvelle montée, vers Saint-Sernin-du-Plain, village également remarquable, permet d'arriver au pied du Mont Rome Château : par une route pentue dépassant les 15%, on parvient au sommet comparable à un Puy-de-Dôme bourguignon, culminant à 547 mètres.

BALADE-COUCHES-MONT-ROME-DRACY--11-RR.jpg

 

Panorama du Mont Rome

La lande, ou plutôt la pelouse calcaire qui recouvre le sommet, offre de belles perspectives sur tous les villages alentours. Le lieu intéressera les amateurs de botanique, auxquels un sentier est dédié, ainsi que les varappeurs qui trouvent de puissants rochers d'escalade. Quant aux mélomanes, ils reviendront pour participer aux concerts nocturnes organisés, un peu en contrebas, dans un théatre antique reconstitué par le compositeur Patrice Sciortino

RR-LAVOIR-DRACY.jpg

Le Lavoir octogonal

Pour varier les plaisirs nous sommes redescendus vers Mazenay par le sentier clairement balisé passant non loin de la fontaine des Dames (nichée en pleins bois) où l'on peut se rafraîchir. Le plus simple pour regagner Couches est d'emprunter la tranquille RD 225 vers Dracy, histoire de picorer la petite grappe oubliée par les vendangeurs et d'éviter les rudes vallonnements de l'aller. A observer un beau lavoir octogonal fort bien mis en valeur. C'est aussi un lieu de pique-nique.

BALADE-COUCHES-MONT-ROME-DRACY--3-RR.jpg

Le vignoble de Couches avec le village en fond.

 


Du mont Rome, la table d'orientation désigne tous les proches sommets dont le mont de Rème, deux cimes dont les noms font songer aux fondateurs de Rome, Romulus et Rémus. Cette table d'orientation apporte maints enseignements sur l'histoire géologique des monts bourguignons et sur leur écologie fort variable quand on passe des granites du Morvan au calcaire des Côtes.

saint-sernin-du-plainRR.jpg

Vignes dans la montée de Saint-Sernin-su-Plain

Quelques jours après, j'ai refait le même itinéraire, mais en passant par la vallée de la Vielle et Nion : la côte du mont Rome est vraiment un mur à gravir, réévalué à 16%

DESTINATIONS : 

Voyage à Madagascar: Madagascarveo c’est avant tout une philosophie du voyage axée sur une expérience unique de la destination.
 
Les circuits privatifs de Malaysiaveo sont à vivre à deux, en famille ou entre amis, à votre rythme dans le confort d’un véhicule privé, avec guide et chauffeur.
  
Un voyage à Tokyo frappe par sa modernité extrême couplée avec l’humanité rassurante des Japonais un contraste que tout voyageur constatera lors de son voyage au japon.
  
 Indiaveo organise votre sejour pour des vacances d’exception et une experience de voyage unique en Inde
 
Nos voyages au Cambodge sont à vivre à deux, en famille ou entre amis, à votre rythme, dans le confort d’un véhicule privé avec chauffeur et guide francophone.
 

Un forum à découvrir : http://www.bourgogneforum.com/ 

voir aussi ce blog : 

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Voir aussi ce blog :

 http://billetschroniqueslactureveleedarnaud.overblog.com/

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 16:54

Vous aimez ce blog, abonnez-vous, c'est gratuit, il suffit de mettre son e-mail en bas de la colonne de droite

EN BREF

Une des grandes richesses du Morvan est celle de ses paysages.

C'est pourquoi un projet, évoqué ce jour dans le Journal de Saône-et-Loire

a de quoi inquiéter. Il s'agit d'implanter des éoliennes sur le toit du Morvan, le Haut Folin qui

culmine à 901 m et se trouve dans une immense forêt, dans

un magnifique espace vierge. Peut-être pourrait-on trouver un lieu moins emblématique

à une altitude quasiment équivalente. Mais la municipalité de Saint-Prix compte

bien sur quelques royalties !

Toujours est-il que la réflexion devra être sérieuse !

 

voir aussi :

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

 

balade-autunsaintforgeotcurgy--2-r.jpg

 

AUTUN UNE VILLE A LA CAMPAGNE

Selon un aphorisme à l'abondante paternité on devrait construire les villes à la campagne afin d'y respirer de l'air pur. Eh bien c'est exactement ce qu'ont réalisé les Romains et les Eduens, peuple celtique, en bâtissant Autun sur le flanc d'une colline dominant la vallée de l'Arroux. Il suffit de prendre un peu de hauteur, par exemple du côté de Curgy, pour dominer une petite agglomération que balise la haute flèche de la cathédrale romane et la tour des Ursulines surplombant les antiques remparts. Une brume se dissipant apporte une certaine poésie à l'image, mais c'est bien l'abondante présence des vaches charolaises qui rend la scène parfaitement bucolique

Pour évoquer la Bourgogne : http://www.bourgogneforum.com/

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 16:31

BONNE PECHE AU PLAN D'EAU DU VALLON A AUTUN


 peche-sandre-autun--2-.JPG

 

Si je n'ai pas pêché à la ligne depuis longtemps, j'éprouve cependant un grand plaisir à observer les adeptes de ce sport-loisir au bord de l'eau, d'abord parce que le caractère paisible de l’activité est reposant, ensuite parce que j'espère toujours voir sortir de l'eau un beau poisson, partageant alors l'émotion de son preneur.

Ce fut le cas récemment au plan d'eau du Vallon à Autun quand une brusque animation fut perceptible derrière les roseaux. Un pêcheur, soudain, ressentait plus qu'une simple touche, au bout de la ligne prolongeant sa canne à lancer ; le fil transparent était tendu à se rompre tandis que son voisin et collègue se précipitait armé d'une épuisette et criant « Doucement, fatigue-le... »

Solidement accroché à l'hameçon, le poisson toujours invisible se débattait comme un beau diable, provoquant des remous à la surface de l'eau.

Bientôt le bel animal apparut, accroché non par la bouche, mais par l'arête dorsale ce qui fit dire au pêcheur qu'il avait été harponné.

Il s'agissait d'un sandre de belle taille, de près de 70 cm de long pour un poids sans doute respectable qui ravira les gourmands ichtyophages de la famille, lesquels n'éprouveront pas de remords car le sandre est un grand prédateur mangeant surtout de petits poissons, son gosier étant plus étroit que sa large gueule. Pour l'anecdote cette histoire de la Tribune de Genève reprise par Wikipedia : un sandre avait été capturé par les plongeurs de la police dans le Lac Majeur après avoir attaqué six baigneurs, leur occasionnant de cruelles blessures nécessitant des soins à l'hôpital. Que dire alors du silure géant qui vient d'être capturé dans le Rhône...par deux Bourguignons

Ce joli tableau de pêche est l'occasion d'indiquer que les plans d'eaux sont fort nombreux en Saône et Loire à être reconnus pour leur richesse halieutique

Outre la pêche en de nombreuses rivières riches en carnassiers, Saône, Loire, Doubs, Arroux et bien d'autres, les 1300 hectares des plans d'eau départementaux sont répartis en quelque 75 sites auxquels s'ajoutent ceux de la fédération de pêche de Saône-et-Loire. http://www.peche-saone-et-loire.fr

 

Voir mes blogs : http://billetschroniqueslactureveleedarnaud.overblog.com/

http://labourgognereveleedarnaud.over-blog.com/

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 16:48

Rarement visite d'un sanctuaire fit sur nous si forte impression ! Il s'agit de celle de la basilique de Vézelay, haut lieu de la chrétienté qui abrita très tôt sous ses voûtes de pierre frôlant le ciel bourguignon, à la lisière du Morvan, les reliques de Marie-Madeleine – Marie de Magdala, et non la fameuse pécheresse ayant oint le Christ - .

Une histoire qui remonte au premier monastère du IXe siècle, les miracles attribués à la disciple de Jésus ayant imposé d'agrandir l'église initiale pour accueillir la grande foule des fidèles et pèlerins.

vezelay--3-R.jpg

Si sa beauté intrinsèque laisse sans voix, sa situation même justifie encore davantage son classement au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous arrivions du sud de la Bourgogne, par le village de Saint-Père, niché au fond de la vallée de la Cure, quand soudain nous apparut, au faîte de la colline et au-delà des vignes sagement alignées, le village de Vézelay s'étirant comme un troupeau de brebis vers la grande église se dressant tel un pasteur protégeant ses ouailles.

vezelay--20-R.jpg

La progression dans la rue principale comme les détours par les ruelles adjacentes permet d'admirer une foule de maisons très anciennes dont tous les détails ravissent.

vezelay--14-R.jpg

Mais c'est bien à l'arrivée sur le parvis que le choc est le plus fort. Les sculptures extérieures parlent à l'âme avant même de pénétrer dans la merveilleuse avant-nef, lieu d'accueil des pèlerins.

vezelay--8-R.jpg

Le point culminant de l'émotion est atteint en accédant à l'immense vaisseau roman où la lumière céleste joue avec les nuances chromatiques de la pierre. Après cet éblouissement, c'est l'invitation au recueillement dans les profondeurs de la crypte carolingienne, aux dimensions plus intimes, où la présence du Saint-Sacrement impose le respect.

vézelay (5)R

 

Photo ci-dessus : La crypte, lieu de recueillement à respecter !

Les sculptures tant des tympans que des chapiteaux méritent d'être patiemment détaillés : elles représentent un véritable livre de pierre illustrant les pages les plus importantes de l’Évangile. Une grande journée est nécessaire pour tout voir de Vézelay. Par beau temps, le paysage est admirable des remparts médiévaux et de la table d'orientation qui domine les vallonnements morvandiaux. Dans le village même, outre les nombreuses boutiques et galeries d'art et d'artisanat, méritent d'être visités le musée Zervos dans la maison de Romain Rolland, la maison de Jules Roy qui accueille maintenant les écrivains et le musée de l'Oeuvre, consacré à Viollet-le-Duc qui restaura la basilique à la demande de Prosper Mérimée. De nombreux restaurants et caves offre l'occasion de goûter les agréables crus du vignoble de Vézelay, lesquels favorisent une communion totale avec cette terre d'exception

Non loin, une belle excursion est à faire au château de Bazoches-du-Morvan, nous irons le visiter à la première occasion !

Un lien intéressant : http://www.basiliquedevezelay.org/#!vstc23=sainte-marie-madeleine

Voir mes blogs : http://billetschroniqueslactureveleedarnaud.overblog.com/

http://labourgognereveleedarnaud.over-blog.com/

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 06:07

LA PALESTRE A AUTUN : MISE EN FORME DANS UNE AMBIANCE FAMILIALE

Il est en Bourgogne un espace « forme et bien être » qui mérite d'être encore mieux connu : c'est le club La Palestre à Autun où nous accueille l'ami Fabio Cosenza qui outre la gestion de son entreprise individuelle dispense aux sportifs cours et bons conseils. Il a bien voulu répondre à nos questions.

D.A. : Depuis quand existe ton club ?

Fabio : Il a été créé en 1992 sous le nom de Corail Club. L'ayant repris en juillet 2009, je l'ai baptisé La Palestre.

concoursclubmuscu--10-R.jpg

D.A. : Pourquoi la Palestre ?

Fabio : Comme je suis d'origine italienne, en France depuis l'âge de trois ans, j'ai pensé au mot « palestra » qui dans mon pays d'origine signifie « gymnase ». La palestre est depuis l'antiquité le lieu réservé aux exercices physiques.

D.A. : Quels sont les exercices à pratiquer à La Palestre ?

Fabio : D'une part il y a une salle de musculation et de cardio avec tous les équipements et machines nécessaires pour travailler tous les groupes musculaires, d'autre part sont donnés des cours collectifs (gym douce, cardio, renforcement musculaire, danse, etc.) Originaire de Nouvelle-Zélande, le concept LES MILLS est particulièrement apprécié. La salle de musculation est séparée de la salle de cours dont le matériel est spécifique et il y a même une petite pièce où se pratiquent les abdos avec les engins ad hoc. S'y ajoute un vestiaire confortable. Voir le planning des cours qui affiche une belle variété.

C0NCOURS-PALESTRE.jpg

D.A. : Et l'enseignement ?

Fabio : Deux personnes sont chargées de l'enseignement Virginie Silva et moi-même. Nous possédons tous deux le diplôme d'état dit BP AGFF ce qui signifie Brevet Professionnel Activités Gymniques de la Forme et Force. De surcroît nous sommes certifiés LES MILLS

D.A. : Et quel esprit aimes-tu voir souffler sur le club ?

Fabio : Un esprit familial. Tout le monde se connaît, bavarde, se fait la bise en arrivant. Et toutes les classes sociales et générations se sentent à l'aise.

D.A. : Quels sont les nouveautés et projets ?

Fabio : Stretching, cardio et gym douce font partie des nouveautés. En projet : l'organisation d'une représentation à Autun, cette démonstration venant s'ajouter à la compétition amicale annuelle qui a remporté cette année un bon succès tout comme la matinée consacrée au jogging qui sur les rives du lac a été fort agréable.

D.A. : Enfin qu'en est-il de la « douloureuse » ?

Fabio : Pas si douloureuse que cela puisque pour une cotisation mensuelle de 35 euros, l'accès est libre au plateau de musculation comme à tous les cours collectifs. Il est également possible de payer à la séance, ou encore de bénéficier d'une réduction en s'engageant à l'année.

La Palestre est située 6, rue Bernard Renault à Autun, tél. 03 85 52 40 00

Il ne reste plus au lecteur de cet article qu'à y faire un tour pour  s'offrir une séance d'essai gratuite

 

Mes blogs : http://billetschroniqueslactureveleedarnaud.overblog.com/

http://labourgognereveleedarnaud.over-blog.com/

http://www.dominique-arnaud-le-mexique-revele.com/

 

 

Repost 0
Published by labourgognereveleedarnaud
commenter cet article

Présentation

  • : La Bourgogne révélée d'Arnaud
  • La Bourgogne révélée d'Arnaud
  • : Auteur d'un blog sur le "Mexique révélé" mais aimant aussi la Bourgogne, région tellement française, il me fallait bien créer une page particulière à propos du paradis des gastronomes, des amoureux de la nature et du patrimoine. L'ancien journaliste que je suis trouve là le moyen de renouer avec ses anciennes rubriques. Dominique Arnaud
  • Contact

Recherche